Archives pour la catégorie Conférence

Contrôle des armes – Premier pas concret vers une grande victoire!

GEL DU MARCHÉ DES ARMES DE POING ET ENGAGEMENT POUR INTERDIRE LES ARMES D’ASSAUT

Aux amis et partenaires de PolySeSouvient :
Lundi, nous étions plusieurs à Ottawa : Nathalie Provost, Suzanne Edward, Jean-François Larivée, Serge St-Arneault, Sylvie Haviernick, Heidi Rathjen (Polytechnique), avec nos amis Louise de Sousa (Dawson), Boufeldja Benabdallah (Mosquée) et Luna Vadlamudy (Ensemble pour Thomas). Meaghan Hennegan était parmi nous d’esprit et de cœur(!) Aux côtés de nos collègues – dont les familles de Danforth (Toronto), des groupes de femmes et la Coalition pour le contrôle des armes – nous avons assisté au dépôt du projet de loi C-21, version 2.0!

Si nous avons accepté de nous joindre au premier ministre Trudeau et au ministre la Sécurité publique Marco Mercidino, c’est parce que, cette fois-ci, ils ont livré la marchandise :
1) lancement du programme de rachat obligatoire des armes d’assaut prohibées (liste de 2020) à l’automne 2022
2) gel du marché des armes de poing et élimination progressive des celles en circulation (clauses grand-père)
3) révocation automatique du permis de possession d’armes pour tout individu faisant l’objet d’une ordonnance de protection associée à des menaces ou la violence intime
4) engagement pour inclure dans le projet de loi une interdiction complète et permanente des armes d’assaut
5) interdiction des chargeurs modifiables (qui peuvent atteindre leur pleine capacité illégale).
Nous voulions rapidement vous transmettre la nouvelle, bien qu’il aurait été difficile de manquer ces développements dans les médias! Les détails viendront plus tard. D’ici là, voici le survol des nos demandes ainsi que notre réaction officielle. Vous trouverez aussi quelques liens vers des reportages médiatiques. Nous aimerions cependant profiter de cette occasion pour souligner le travail en coulisse indispensable et sans relâche de la députée d’Outrement, Rachel Bendayan : rappelez-vous de son nom! 
Certes, il faut poursuivre nos efforts: il faut notamment veiller à améliorer la législation (surtout au niveau de l’amendement promis pour interdire toutes les armes d’assaut), à freiner les achats d’armes de poing en attendant l’interdiction de leur vente, et à faire adopter le projet de loi dans le contexte d’un gouvernement minoritaire.
Mais, aujourd’hui, nous pouvons célébrer cet énorme point tournant!

MERCI à vous tous qui avez répondu à nos appels
à l’action ou qui avez contribué financièrement!
Ensemble, avec beaucoup de patience et de détermination,
nous avons réussi à convaincre le gouvernement libéral 
de se ranger du côté de la majorité des Canadiens
qui souhaitent un meilleur contrôle.

Vous pouvez continuer à nous appuyer en faisant une petite contribution financière via le bouton PayPal qui se trouve sur notre site web . Les prochains mois seront cruciaux et nous aimerions commanditer des sondages pour montrer l’appui des Canadiens pour des mesures et renforcements spécifiques (ça coûte cher…). Compte tenu des événements récents aux États-Unis, ce serait maintenant le moment optimal pour sonder nos concitoyens.

Solidairement,
Heidi, Nathalie, Boufeldja, Serge, Jean-François, Suzanne, Sylvie, Louise et bien d’autres

Les itinérants nous parlent

Le Forum interreligieux pour la paix, programme du Centre canadien d’œcuménisme, organise la quatrième édition du Festival interreligieux Paix maintenant.

L’événement virtuel aura lieu le 27 février à 14h30 HNE
via Zoom, transmission via YouTube.

Cette année, le comité organisateur composé des représentants de nombreuses communautés de foi et d’organismes communautaires, veut venir en aide aux personnes sans-abri. L’événement virtuel est en hommage à l’abbé John Walsh qui est décédé subitement en 2020. Un des fondateurs du Forum interreligieux pour la paix, récipiendaire de la médaille du Lieutenant-gouverneur du Canada pour sa contribution dans les causes sociales, il est un des fondateurs de la Communauté Nazareth. Pour lui, le dialogue interreligieux était une des grandes priorités.  

Toutes les communautés de foi participantes se donnent la main pour unir leur voix, leurs talents et leurs actions, afin de soutenir les personnes vulnérables. Les personnes en situation d’itinérance sont particulièrement touchées par une réalité fortement amplifiée par la triple crise – sanitaire, économique et sociale – qui frappe l’humanité de plein fouet.

Cet événement virtuel intitulé  « Les itinérants nous parlent » donnera la parole aux sans-voix, la place aux laissés-pour-compte, afin de fédérer toutes les forces en place et potentielles, dans le but de contribuer à éradiquer le fléau de l’itinérance.

Au programme, les témoignages de trois personnes qui ont le courage de partager leur expérience de la rue ; une table ronde avec des intervenants de six différentes communautés de foi ; un moment de prière interconfessionnel avec des intentions des personnes itinérantes ; de la musique ; et le lancement du film Recyclage, un film inédit dont les 13 acteurs principaux sont des itinérants et les rôles secondaires sont interprétés par 40 personnalités québécoises (1er ministre, maire, médaillé olympique, joueur du Canadien, acteurs, humoristes, animateurs, chanteurs, etc.)

Les internautes qui regarderont le film seront invités à faire un don à la Communauté Nazareth, un organisme qui permettra à un certain nombre d’hommes et de femmes de sortir de la rue, dépendamment du résultat de cette levée de fonds.

Pour plus d’informations : Denitsa Tsvetkova

Les itinérants nous parlent

Dimanche, 27 février 2022 à 14:30

Au Programme :

14h40 Hommage à l’Abbé John Walsh et à son engagement auprès des itinérants

Directrice Communauté Nazareth, Sheila Woodhouse,

President du CA Centre canadien d’œcuménisme, Paul Paradis,

15h00 Témoignages des personnes ayant vécu en itinérance et prière des itinérants; Jocelyn Gagnon et Carol Duval

16h00 Table ronde des intervenants

Very Rev. Bertrand Olivier, Dean and Rector Christ Church Cathedral, Anglican Church

Rabbi Reuben Poupko, Beth Israel Beth Aaron Congregation

Abbé Claude Paradis, Notre-Dame-sur-la-rue, Église catholique

Sister Sabriah, Fondation de Sister Sabriah, musulmane

Ven. Amanda Banthe, Canada-Bangladesh Bouddhist Cultural Center

Roger Twance, Sainte-Kateri au centre-ville, Ojibwé

17h00 lancement du film Recyclage et discussion avec le réalisateur Pierre Anthian

Événement gratuit Don Communauté Nazareth

Pour participer sur Zoom :
https://us06web.zoom.us/j/88022002600?pwd=cytwMDFTUGhDOTY5MXY2WVFicW9SZz09

ID : 880 2200 2600       Code secret : 1010110

YouTube https://youtu.be/2Zggd4L3s10

Information : denitsa@oikoumene.ca  514-937-9176

Conférence virtuelle sur le thème de la diversité culturelle et l’intégration des immigrants

Le regroupement Canada-Afrique pour le développement durable (CADD) vous invite à suivre une conférence virtuelle sur the thème généraol de la diversité culturelle et l’intégration des immigrants. Plus spécifiquement, le conférencier abordera la question de l’interculturalité.

Conférencier : Serge St-Arneault, M.Afr, directeur du Centre Afrika

Date : samedi 29 janvier 2022

Heure : de 13h00 à 14h00

Lien Zoom : https://us05web.zoom.us/j/83682000236?pwd=WFFDd1ZzMkpSSDd6cnNUc091anhFZz09

ID de la réunion : 836 8200 0236. Code : j0ahqk

Au nom de la CADD : Gabriel K. NGARLEM, coordonnateur, 438 936 3697

Exposition AU COEUR DU MONDE de Gabriel Landry

La Galerie DBC en collaboration avec le Conseil des artistes québécois vous invite à venir visiter l’exposition AU COEUR DU MONDE de Gabriel Landry. Une exposition à découvrir, même à visage couvert!

Durée de l’exposition : du 10 au 20 juin 2021

Journées, heures de visite et lieu : La galerie est ouverte au public les jeudis, vendredis, samedis et dimanches, de midi à 19 heures. Cette exposition de Gabriel Landry compte plus d’une vingtaine d’œuvres.

La Galerie DBC est située au 1387, rue Sainte-Catherine Est, Montréal, QC, H2L 2H7

Pour plus d’information, contactez Gabriel Landry
Tél. : (514) 894-0440  
Courriel : glandry@gabriellandry.com
Site Web :  www.gabriellandry.com
ou
Jennifer-Lee Barker, Directrice et fondatrice de la galerie
Tél. : (514) 347-6910Courr. : galeriedbc@gmail.com

Les États Généraux de l’amélanisme en Afrique

Note de Serge : André-Man Mbombo, ami du Centre Afrika, a courageusement pris l’avion le 10 mars dernier en direction de Kinshasa en République Démocratique du Congo. André-Man porte une cause qui lui tient profondément à cœur, celle du sort des amélaniques, particulièrement Africains. Espérons qu’il puisse revenir au Canada dans les prochaines semaines malgré la crise planétaire causée par le Covid 19.

André-Man Mbombo

Par André-Man Mbombo

Les travaux ont commencé avec une conférence de presse du mardi 17 mars 2020 à l’hôtel PULMAN Grand-Hôtel de Kinshasa. Après les exposés des représentants des associations des personnes vivant sans mélanine de la République du Congo et de République Démocratique du Congo, les journalistes des organes de presse présents dans la salle ainsi que le public ont obtenu des réponses à toutes leurs questions concernant la tenue des États généraux de l’Amélanisme en Afrique (EGAA) de la part d’André-Man Mbombo, président du Centre Canadien de Sensibilisation à l’Amélanisme (CCSAM-OBNL), initiateur de l’événement. C’est à cette occasion que l’orateur a expliqué l’approche de l’École de Montréal, de l’albinisme à l’Amélanisme. En outre, l’orateur a fait l’analyse de la « Déclaration universelle des droits humains des personnes vivant avec albinisme » (Montréal, 13 juin 2020) et souligné le caractère révolutionnaire de la « Résolution sur l’importance de l’éducation sur les droits des personnes vivant sans mélanine » adoptée par l’APF (44e Session, 5-10 juillet 2018).

Cela dit, le Centre Canadien se félicite et se réjouit de l’acceptation de Son Excellence Madame la Ministre Déléguée aux Affaires Sociales en charge des Personnes Handicapées et autres Personnes Vulnérables, Me Irène ESAMBO, de procéder au lancement officiel des États généraux de l’Amélanisme en Afrique.

L’initiateur des États généraux remercie l’Association Jhony Chancel pour Albinos (Ajca) de Brazzaville, la Fondation Mwimba Texas et la Fondation Pauline Albinos de la R.D.C. ainsi que toutes personnes qui étaient présentées à la Conférence de presse notamment : les petits anges de la Fondation Pauline, les Amélaniques congolais, Brigitte Sifuentes et Richard Maheu du Canada-ICDI, Me Martin Tshialu, Me François Mpolesha, Me Ilunga Coco, Prof Roger Bilika Mondo et le modérateur du jour, Ben-Clet Kankonde Dambu du Journal LePotentiel.

À lire également l’article suivant de Lucien Dianzenza publié sur le site internet de l’Agence d’Information d’Afrique Centrale.

ÉBOLA – Conférence du Professeur Dr Jean-François Muyembe à Montréal

Par André-Man Mbombo

Le Centre Canadien de Sensibilisation à l’Amélanisme (CCSAM-OBNL) et le Centre Afrika de Montréal ont eu l’honneur de recevoir ce vendredi 25 octobre 2019 de 12h00 à 14h00 l’épidémiologiste de réputation mondiale, le Dr J.-J. MUYEMBE, venu parler de la problématique de la maladie d’Ébola à la diaspora congolaise et africaine, en présence des scientifiques du CanPaada dont les Professeurs Dr Michel CHRÉTIEN et Dr Majambu Mbikay de l’IRCM, et des médecins congolais membres de la délégation dont le Dr Sele YEMBA SELEMANI, Conseiller du Chef de l’État.

La salle de conférence était pleine des docteurs en médecine et en sciences de l’éducation, condisciples du Dr MUYEMBE à l’Université Lovanium : Rémi BIAKABUTUKA, Ndia-Bintu KAYEMBE, TSHIBEMBA, Paul KANAMBI, Charles KASANGANA, Gustave KIYANDA. Dr Akier ASSANDJA, Dr NKANU et l’épidémiologiste TSHIENDE ainsi que tous les participants ont eu des réponses à toutes leurs questions même celles concernant la situation sécuritaire dans la partie du pays touchée par l’épidémie.

Toutes les questions ont été abordées sans tabou et en toute transparence. Le Dr YEMBA SELEMANI, représentant du Chef de l’État a eu des mots justes sur les questions sanitaires, sécuritaires et politiques du pays de Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Le Dr Michel CHRÉTIEN a précisé la contribution que la RDC est en droit d’attendre du Canada et a souligné les ententes conclues entre l’Institut Nationale de Recherche Biomédicale (INRB) de Kinshasa et l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM).

Serge ST-ARNEAULT, M.Afr, directeur du Centre Afrika de Montréal et André-Man MBOMBO, président du Centre Canadien de Sensibilisation à l’Amélanisme (CCSAM) remercient le Prof Dr Jean-Jacques MUYEMBE et sa délégation, le Prof Dr Michel CHRÉTIEN et le Prof Dr Majambu Mbikay pour leur générosité de cœur et d’esprit pour ce moment d’échange et de partage.

Ebola en RDC : Jean-Jacques Muyembe
plus mobilisé que jamais

Pionnier dans les années 70 de la lutte contre Ebola, le Dr Jean-Jacques Muyembe se bat pour éviter la propagation du virus dans la ville de Goma à l’est du pays. Nommé par le président Félix Tshisekedi, l’épidémiologiste souhaite mettre en place des campagnes de vaccination d’ampleur, et sensibiliser les populations aux mesures d’hygiènes indispensables pour prévenir la transmission de la maladie.

Forum interreligieux pour la Paix, soirée du 10 octobre – reportage.

Le Forum interreligieux pour la Paix a commencé jeudi soir 10 octobre au Centre des Dominicains avec une conférence animée par 5 intervenants.es appartenant à des religions ou mouvements spirituels différents : Nicole Bomsawin, autochtone Abénakis, Sébastien Amedeo, Bahaï, Aishwarya Nair, Hindouisme, Fabien Torres, Justice réparatrice et Franco Famularo, Unificationisme.

La présentation de chacun.e et les échanges qui ont suivi ont clairement montré comment les grands défis actuels liés à l’écologie et à la paix mondiale nécessitent une nouvelle conscience  commune qui transcende les réalités matérielles et tienne compte de la dimension spirituelle.

Les religions peuvent grandement aider à saisir l’interconnexion qui est au cœur de toute la création et  à entrer dans les changements de valeurs et de comportements indispensables à la survie de la planète et à la paix mondiale.

À cette occasion, une œuvre artistique produite par Marisel Segui Zavagno a été dévoilée. Elle se définit comme suit :

Pour les peuples indigènes des Andes, Pachamana représente la terre-mère et une déesse. Ce beau nom englobe tout autant l’aspect religieux qu’une composante écologique. Cette œuvre d’art conceptuel a été exécutée dans le cadre du Festival d’art « Paix maintenant. Sauvons ensemble notre planète ».

Des symboles religieux sont représentés dans cette œuvre, mettant en évidence leurs liens avec la nature. Le tronc d’arbre au centre représente la terre-mère. Un réseau de fils l’entourent symbolisant les interconnections et le dialogue entre les religions. Les fils de coton reposent sur des feuilles, avec l’intention de rappeler aux communautés religieuses notre responsabilité pour la protection de notre planète, et notre rôle partagé pour la promotion d’une croissance écologique.

La lumière, porteuse d’une signification importante dans toutes les religions, brille au travers de la structure translucide du tronc, et vise à apporter une dimension d’espoir à cette image. Enfin la colombe, symbole universel de paix, réunit toutes les communautés dans notre quête pour la sauvegarde de notre planète.

Matériaux : fil de coton, broderie réutilisée, tissus rustique. Technique : broderie, crochet.

Prochain rendez-vous le jeudi 17 octobre 2019 à 18h00 chez les Dominicains au 2715 Chemin de la Côte-Sainte-Catherine pour entendre le point de vue des religions abrahamiques sur leur pratiques écologiques.

Le Centre Canadien de Sensibilisation à l’Amélanisme hôte du Rotary Club du Vieux-Montréal

Le Centre Canadien de Sensibilisation à l’Amélanisme a été l’hôte du Rotary Club du Vieux-Montréal le 16 août 2019. En tant que conférencier, André-Man Mbombo, président, et Serge St-Arneault, secrétaire général, ont parlé de l’importance de la sensibilisation à l’amélanisme.

Le Centre remercie la présidente du Rotary Club du Vieux-Montréal Linda Beloin et tous les membres et invités au dîner pour leur accueil chaleureux. Notons tout particulièrement Patrick Mpoyi Musampa, Malcolm Olafson, Danielle Ryfer-Odonnat et Frédéric Ryfer du Cabinet événementiel Arts Rythmes Ethjk ainsi que M. Larbi Bennouna, président de Setym International.

L’assistance a eu droit à une explication des néologismes développés par le Centre que sont les mots amélanine, amélanique, amélanisme, amélanophobie et amélanophilie. Le but de ce nouveau vocabulaire est de parvenir à modifier les perceptions négatives que beaucoup de gens ont à l’égard des albinos. Cet effort de sémantique est appelé l’École de Montréal en comparaison avec d’autres efforts pour venir en aide aux amélaniques comme c’est le cas à Vancouver avec le mécène Peter Ash de Vancouver.

Le président André-Man Mbombo a demandé aux Rotariennes et Rotariens de porter secours aux amélaniques s’ils trouvent que l’objectif que poursuit le Centre Canadien de Sensibilisation à l’Amélanisme répond au critère de ces quatre questions souvent évoquées par les Clubs Rotariens ; Est-ce vrai ? Est-ce juste ? Permettra-t-il de construire de plus fortes amitiés ? Est-ce avantageux pour tous ? 

Tout ce qui peut être fait pour contribuer à une solution durable et permanente de la problématique des personnes vivant sans mélanine ne peut qu’être équitable et bénéfique pour l’humanité toute entière. Sauver des êtres humains en danger et désavantagés à cause du déficit de mélanine, qui plus est, stigmatisés et discriminés, est noble et valorisant.

#Amélanisme
#Amélanique
#Amélanophobie
#Amélanine

2e Journée Internationale de Sensibilisation à l’albinisme de Montréal au Centre Afrika

Le 13 juin dernier se tenait la 2e Journée Internationale de Sensibilisation à l’albinisme de Montréal au Centre Afrika. Une trentaine de personnes se sont retrouvées pour commémorer cet événement avec la participation remarquée de trois amélamiques; Rhéma Mukendi née au Québec de parents originaires de la DRC, Alfousseny Camara récemment arrivé du Sénégal ainsi que sœur Séraphine Éloa, camerounaise.  

Cette soirée soulignait l’importance de l’éducation, particulièrement en Afrique, pour éradiquer la discrimination et même la violence perpétrée contre les albinos. Ndia-Bintu Kayembe, Ph. D. consultant en éducation, a présenté une originale approche pédagogique qui constituera le principal contenu d’un livre qui paraîtra bientôt. S’y ajouteront des textes journalistiques provenant de la Tanzanie et du Malawi.

Le Centre Afrika est fier partenaire de cet événement qu’il soutient avec enthousiasme avec le Centre Canadien de Sensibilisation à l’albinisme (CCSA). Le Centre remercie André-Man Mbombo, l’initiateur de cette soirée, professeur Majambu Mbikay ainsi que le photographe professionnel Alvaro Pacheco. Mais, plus encore, un remerciement plus particulier à la marraine de la soirée; Sabine Monpierre.

Lien : http://www.centreafrika.com/fr/bulletin/2e-journee-internationale-de-sensibilisation-a-lalbinisme-de-montreal-au-centre-afrika/