Attaque des rebelles de l’Allied Democratic Forces (ADF) au village Janda en République Démocratique du Congo

Par Adirodu Roger Androzo

La situation sécuritaire préoccupe les autorités politico-administratives du groupement Bukiringi après une attaque des rebelles de l’Allied Democratic Forces (ADF) d’idéologie salafiste djihadiste et actif depuis 1995 au village de Janda situé vers la partie ouest de l’agglomération de Bukiringi-Centre.

Janda est situé au sud de l’Ituri en territoire d’Irumu, chefferie traditionnelle de Walendu-Bindi. La situation reste préoccupante après une attaque sanglante des rebelles ADF qui a fait deux morts côté civils le 17 janvier 2023. Plusieurs autres personnes sont portées disparues.

La plupart des habitants contactés regrettent la manière dont le gouvernement congolais gère la situation sachant que les rebelles de L’ADF sont bien identifiés et leurs positions bien localisées. De leur côté, les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) soutiennent que les militaires sont intervenues et poursuivent l’ennemi dans sa fuite.

Quelques éléments anthropologiques

Les Ìndrŭ constituent la majorité de la population. Ils sont associés au groupe des Walendu. L’appellation Bindi leur permet de se différencier des autres Walendu. Avant même l’époque coloniale belge, le symbole culturel des Ìndrŭ était un léopard pour signifier leur ascendant guerrier. Encore de nos jours, ils jouissent d’une mauvaise réputation.

Les Ìndrŭ forment une société fondée sur le partage qui a toujours vécu à l’écart des autres tribus. Elle vit en symbiose avec la savane et la forêt tropicale. Ses contes et légendes illustrent une culture basée sur un rapport étroit avec la nature nourricière.

Même de nos jours, la plupart des personnes vivant dans la chefferie de Walendu-bindi évoquent leur environnement comme faisant partie du monde primordial. La superposition des traditions anciennes par la modernité est perçue comme une agression extérieure. Afin de se protéger de celle-ci, les valeurs ancestrales et les connaissances médicinales traditionnelles sont transmises de génération à génération. L’ombre de Bernard Kakado, prophète pour les uns, chef de guerre pour les autres, plane sur l’identité des Ìndrŭ.

L’esprit de solidarité des populations Ìndrŭ

L’opinion publique finira par accepter et croire que le peuple Ìndrŭ a reçu une bénédiction spéciale de Dieu et de ses ancêtres. En effet, malgré une longue histoire conflictuelle, les Ìndrǔs sont habités d’une joie de vivre incontestable. Les visiteurs le constatent chaque fois; la société Ìndrŭ est solidaire dans le bonheur comme dans le malheur.

Autres liens

L’ITURI EST DE PLUS EN PLUS PLONGÉ DANS L’ABÎME

L’INSTITUT SUPÉRIEUR PÉDAGOGIQUE (ISP/GETY) À LA CHEFFERIE DE WALENDU-BINDI EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

MAUVAISES NOUVELLES DE GÉTY EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

TRAVAUX COMMUNAUTAIRES, COMMUNÉMENT APPELÉS « SALONGO » DANS LA CHEFFERIE DE WALENDU-BINDI EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s