lilongwe-nov-2016-05bJe connais Robert Kalindiza depuis mon arrivée au Malawi en 2001. C’est un garçon exceptionnel. Il y en a peu comme lui aussi dévoué pour sa famille et sa communauté. Avec acharnement, il a réussi à obtenir un certificat en science électronique et, plus récemment, un diplôme en journalisme. Non seulement intelligent, il a développé un projet de vie basé sur la responsabilité personnelle et sociale. J’ai béni son mariage en 2010 tout juste avant de quitter Mua où j’ai vécu environ six ans.

J’ai revu mon ami Kalindiza au mois de novembre dernier. Je ne l’avais pas vu depuis longtemps. Il a travaillé plusieurs années au centre culturel et d’art de Kungoni comme guide du musée. Il a poursuivi aussi ses études en journalisme qui l’a conduit progressivement à se faire connaître sur le réseau de télévision national, la ‘Malawi Broadcasting Corporation’. Il est capable non seulement de développer une nouvelle, mais d’éditer un reportage aussi bien en anglais qu’en Chichéwa, la langue nationale du Malawi. Il a aussi obtenu un permis de conduire.

─ « Un jour, m’a-t-il dit, je vous conduirai où vous voudrez avec ma voiture. »

serge-and-kalindiza-family-in-dedza-nov-2016À cette époque, je n’ai croyais pas beaucoup. Depuis lors, il a acheté une voiture de seconde main avec mon assistance financière. Comment faire autrement? Malgré tous ses diplômes et ses qualifications en plus d’être employé aujourd’hui comme journaliste à la télévision nationale produisant des reportages quotidiens hautement appréciés, son salaire journalier est seulement de six dollars par jour, pas de l’heure, par jour!

Cela montre bien l’état lamentable de l’économie du Malawi, l’un des pays les plus pauvres au monde. Cela dit, voyant les besoins d’entretien de sa voiture, particulièrement des pneus, aussi pour raison de sécurité, je lui ai offert de l’aider une nouvelle fois. Je le considère comme mon fils. Toutefois, il y a un autre problème.

Son aîné qui porte mon nom souffre d’un problème visuel. Je ne l’ai su que lorsque je suis allé voir la famille la dernière fois. Son œil gauche ne tourne pas vers la gauche. Le garçon a besoin d’une opération qui ne peut être faite qu’à Blantyre, au sud du pays.

Je vous lance donc une invitation à venir en aide au jeune Serge. Le système de santé du Malawi n’est pas celui du Québec. Il n’y a pas de gratuité pour les services de santé. Ma crainte est qu’il soit déjà trop tard. Au moins, on peut tenter notre chance.

Comme cela m’arrive fréquemment, j’ai avancé l’argent sans pour autant avoir les moyens. Mais, je suis confiant et j’ai la foi que le Seigneur guide les cœurs sincères. Je lance donc un appel auprès de vous tous pour nous venir en aide en vous promettant de vous donner des nouvelles du petit Serge et de la famille de mon ami Kalindiza et son épouse Donata. Le deuxième enfant s’appelle Laurent et l’honneur de ma petite maman Laurette.

En tout, j’ai besoin d’environ 2000 $. Il est possible d’obtenir un reçu fiscal pour votre don (voir au bas, après les photos, les coordonnées). En vous remerciant pour tout et vous souhaitant une heureuse et abondante année 2017 avec l’espoir de vous revoir bientôt.

Serge

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour reçu fiscal, communiquer avec Annik Gauthier, Comptable, Société des Missionnaires d’Afrique, (514) 849 – 1167, poste 111. Vous pouvez aussi communique directement avec ma petite maman.