Tag Archive: Centre Afrika


Le Centre Afrika est établi à Montréal depuis maintenant plus de trente ans. Fondé par les Missionnaires d’Afrique, notre Centre répond à de nombreux besoins émanant du monde africain largement présent à Montréal en tenant compte à la fois des demandes, de ses capacités financières et de son personnel. Le Centre Afrika, partie intégrale de la maison des Missionnaires d’Afrique située rue St-Hubert, a ouvert ses portes pour accueillir de nouveaux arrivants dans le but de faciliter leur intégration dans leur société d’accueil. Depuis le début, nous privilégions les valeurs de respect, d’ouverture et de solidarité. La renommée du Centre Afrika est bien connue. Depuis 2011, notre Centre a ajouté un volet important dans sa mission grâce au soutien financier du Service de la diversité de la Ville de Montréal qui lui a permis de développer de nouveaux projets d’animation par la création du Carrefour Socioculturel du Centre Afrika. La présence de deux intervenants sociaux a ainsi permis de mieux orienter de nombreux arrivants vers les ressources dont ils avaient besoin et de soutenir les organismes engagés dans l’intégration des immigrants. Le Carrefour a aussi joué un important rôle dans le domaine de l’interculturel. Au début 2019, la Ville de Montréal, par le canal du BINAM, a cependant cessé le financement du projet.

Dans la mouvance d’une nécessaire restructuration de nos services, tenant compte de nos capacités financières et en personnel, nous sommes donc dans l’obligation de mettre fin aux activités du Carrefour Socioculturel du Centre Afrika. Cette situation oblige aussi les Missionnaires d’Afrique à mettre un terme au poste de coordinateur que M. Jean-François Bégin a si admirablement rempli depuis près de 25 ans, et avec lequel il est associé depuis plus de 30 ans.

Cela dit, le Centre Afrika est résolu à poursuivre sa route avec vous. Une nouvelle équipe composée de Missionnaires d’Afrique, femmes et hommes, prendra progressivement la relève avec enthousiasme. Sachez que nous estimons votre précieux soutien. Plus que jamais, nous comptons sur votre appui pour nous aider à animer notre centre communautaire dédié au monde africain de Montréal.

Des mises à jour d’information au sujet de la nouvelle structure seront annoncées au cours des prochains mois. Nous vous invitons également à suivre nos actualités sur notre site internet.
Je vous remercie.

Serge St-Arneault, M.Afr, Directeur du Centre Afrika – direction@centreafrika.com

Le Centre Afrika et les organismes partenaires organisent la 15e édition des Journées Africaines au Centre Afrika, les 27 et 28 septembre 2019. Les Journées Africaines sont un concept unique à Montréal qui offre aux artistes, artisans et créateurs issus de la diversité une tribune d’expression afin de montrer aux montréalais leurs talents cachés.

Cette formule originale engendre un dynamisme qui produit un effet d’entraînement encourageant d’autres artisans d’intégration à vouloir découvrir les organismes et les regroupements sur lesquels ils peuvent compter dans leur processus d’intégration à la société québécoise.

À travers des kiosques, des activités interactives, des spectacles et des bouchées aux saveurs africaines, nous convions la population montréalaise à se laisser séduire par le dynamisme et la créativité de ces artisans d’intégration. Cette année, l’édition marque un retour aux sources puisque l’événement sera organisé au Centre Afrika, lieu de présentation des trois premières éditions.

Au programme de la 15e édition des Journées Africaines

Le vendredi sera dédié à une soirée de lancement des Journées Africaines. Le samedi, la fête au village procurera aux participants une multitude d’activités interactives et de capsules artistiques divertissantes.

La 15e édition sera tournée vers l’avenir tout en soulignant le riche passé qui a tracé des chemins d’intégration pour les nouveaux arrivants. C’est un rendez-vous avec le monde africain au cœur de la diversité montréalaise!

Vendredi 27 septembre de 18h à 21h

Samedi 28 septembre de 10h à 18h

Serge St-Arneault, directeur du Centre Afrika, 514 843-4019 poste 151

ImmiGRANDS

Par Julien Cormier

Julien Cormier

Vendredi soir, 29 mars 2019. ‘Première’ d’un ‘premier’ film de 25 minutes d’une jeune réalisatrice montréalaise Serine Bentaya et d’une équipe de jeunes artistes enthousiastes et convaincants. Pour la plupart issus de familles d’immigration récente.

Titre du film ‘ImmiGRANDS’. Bon, une fois ce jeu de mot avalé, on embarque dans (le début) d’un vrai film au rythme cinématographique très moderne. Ce n’est pas du théâtre filmé. Bons éclairages réalistes. Les deux principaux personnages avec acteurs crédibles. On s’y attache. On voudrait en connaitre plus. Et c’est fini.

Un premier film qui ne peut-être qu’un tremplin pour l’équipe multiculturelle qui l’a réalisé, vers des œuvres plus importantes. Le thème: la vie à Montréal d’une jeune femme (qui travaille mais n’est pas reconnue pour ses compétences parce qu’elle porte le voile) et de son frère qui glandouille à la maison, boit de l’alcool et, à court d’argent, va dévaliser la caisse d’un dépanneur (petite épicerie). Il se retrouve en prison. «Il se retrouve» (il retrouve son identité et sa dignité).

En parallèle, l’histoire esquissée d’un jeune artiste peintre qui vit dans la pauvreté mais réussit finalement à exposer ses œuvres et à en vendre quelques-unes pour payer ses arriérés de logement.

Film d’action bien menée sur identité, authenticité, respect de l’autre dans sa complémentarité et sa différence. «Si tu es authentique et vraie, tu seras vite entourée de personnes authentiques et vraies» dit Serine Bentaya, la réalisatrice qui est montréalaise, née dans une famille venue d’Algérie. Et une grande artiste calligraphe en écriture arabe (photos trouvées sur son site facebook).

Guy Mushagalusa et Serge St-Arneault

Grâce à mon confrère Serge St-Arneault , j’ai pu assister à cette première dans un amphithéâtre de la Bibliothèque Nationale du Québec, face au Carré Viger. Serge tient un rôle dans ce film, gérant de la galerie d’art africain Espace Mushagalusa. Dans la vie réelle, Serge est directeur du Centre Afrika, rue Saint- Hubert. Et l’Espace Mushagalusa est à cinq minutes à pied sur la rue Ontario.

Théâtre Espace Libre conviait la population aujourd’hui sur la rue Poupal pour sa grande épluchette annuelle de maïs avec spectacles et rencontres avec les artistes et artisans qui font vivre le théâtre. Le Centre Afrika était présent avec son kiosque animé par Cathy et Anne de Styl’Afrique Coop et leurs étalages de plantes médicinales, chenilles pour dégustation, extraits d’huile et vêtements de style africain. Aussi, le percussionniste Adama a ajouté sa gaieté musicale avec ses balafons à la plus grande joie des enfants.

Ambiance festive qui coïncide avec la première journée officielle de la campagne électorale provinciale. Lieu approprié pour les candidats et candidates de se faire connaître. À ce propos, j’ai eu un échange très agréable avec la candidate du Parti Québécois dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, Jennifer Drouin, 40 ans, anglophone originaire de la Nouvelle-Écosse, mais qui habite au Québec depuis 1998. Trois-Rivières a été sa première ville d’accueil.

EspaceLibre_fête_de_quartier_23-08-2018_22Mais ce n’est pas tout, la candidate de Québec-Solidaire, Manon Massé, 55 ans, s’est également jointe à l’événement avec son autobus orange qui nous rappelle la ‘vague orange’ du NPD de Jack Layton lors des élections fédérales de 2011. S’agit-il seulement d’une coïncidence? Bref, elle jouit d’un capital de sympathie très enviable. Elle a de fortes chances de remporter son deuxième mandat comme député de sa circonscription.

Félicitation à toute l’équipe du Centre Afrika pour leur présence à cette fête de quartier, particulièrement Jean-François Bégin et Marie Mousenga qui n’a pas manqué l’occasion de se faire prendre aussi en photo avec Manon Massé.

Au retour, le long de la rue Ontario, mon œil de photographe à noter des affiches et des points de vue inhabituels; dessins muraux, l’Ordre Bouddhique Vietnamien Mondial et une cheminée qui semble d’une autre époque, coin Ontario Ouest et rue de la Visitation, mais qui abrite le Centre de création et de diffusion national et international.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jalons historiques du peuple québécois copieDans le cadre du Mois de l’Histoire des Noirs, rencontre conviviale sur le thème : Jalons historiques du peuple québécois depuis la Nouvelle-France jusqu’à nos jours.

Vendredi 23 février 2018 de 11h00 à 15h00 au Centre Afrika, 1644, rue Saint-Hubert, Montréal (Métro Berri-UQAM).

Les nouveaux arrivants ont parfois de la difficulté à comprendre la culture québécoise; mœurs, valeurs, traditions, références religieuses, modernité, etc. Ce n’est pas facile de s’y retrouver sans une connaissance générale de l’histoire qui façonne « les gens de ce pays ».

Le Centre Afrika vous convie à une présentation des principaux jalons historiques du Québec afin de vous permettre de saisir un peu mieux l’identité de ce peuple qui traverse une période d’incertitude identitaire. Quelle contribution « les nouveaux arrivants » sauront apporter à leur société d’accueil?
Conférencier : Serge St-Arneault, M.Afr. Directeur du Centre Afrika.

Activité gratuite, dégustation sur place. Pour inscription : contacter les intervenants au Centre Afrika, 514 843-4019 poste 221 ou intervention@centreafrika.com

Cette activité est réalisée grâce à la contribution de nos partenaires que sont la ville de Montréal et le ministère de l’Immigration, Diversité et Inclusion du gouvernement du Québec dans le cadre du projet : Accompagnement des personnes issues de l’immigration pour une intégration durable.

Visite Farnham jan 2018 3Dans le cadre du programme d’éducation internationale de l’école secondaire Jean-Jacques Bertrand de Farnham, 55 jeunes de 1er secondaire accompagné par 8 jeunes de 5e secondaire, qui sont déjà venus au Centre Afrika, ont vécu au rythme africain le 18 janvier 2018 au Centre Afrika. Accompagnés de leurs enseignantes Isabelle Gaudreau et Patricia Bussières, les élèves enthousiastes ont expérimenté la jam-session avec tambours, le maniement des balafons et les pas de danse. Les contes inspirés de légendes africaines étaient aussi au rendez-vous ainsi que des échantillons de fruits exotiques accompagnés de chenilles grillées.

Visite Farnham jan 2018 16Le groupe s’est déplacé en après-midi vers la galerie d’art africain Espace Mushagalusha situé à un coin de rue du Centre Afrika. Les masques et autres objets d’art ont été témoin du talent des élèves dans une danse rythmée. Les rires, les commentaires et l’excitation se sont mariés avec un grand sérieux chez ces jeunes esprits ouverts à la différence culturelle.

Cette journée d’insertion africaine a enrichi leur connaissance de l’Afrique et leur compréhension des cultures africaines sur lesquelles ils ont fait des recherches et étudié pendant plusieurs semaines. Nous espérons revoir les élèves de l’école secondaire Jean-Jacques Bertrand pour une onzième fois l’année prochaine.
Merci à toute l’équipe du Centre Afrika et aux artistes qui ont largement contribué au succès de cette belle journée : Jean Marie Mousenga, Saandiya Allaoui, Adama Daou, Zenabou Ouedraogo, Luc Bambara, Cathy Mbuyi et Jean-Claude Kamina Mulodi, Jean-François Bégin et Serge St-Arneault.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ordinations sacerdotales Lusaka-Montréal.

Par Serge St-Arneault, M.Afr, directeur du centre Afrika, Montréal.

Ordination Cathedral of the Child Jesus May 27 2017 01J’ai eu le privilège de prendre part à une ordination sacerdotale de 14 nouveaux prêtres le 27 mai 2017. Parmi eux se trouvaient des jésuites, des capucins et des prêtres diocésains. Deux mille chrétiens s’étaient rassemblés dans la cathédrale de l’Enfant-Jésus à Lusaka. La liturgie fut remplie de vibrations joyeuses, en particulier lors de la présentation de ces ‘beaux hommes’ comme l’exprimait l’un des orateurs.

Cela s’est produit la veille de mon départ définitif de la Zambie. J’ai repris l’avion le mercredi suivant pour arriver à Montréal le jeudi vers midi bien loin de l’Afrique où j’y ai vécu 25 de mes 30 dernières années.

banniere_anime Centre AfrikaJe me suis rendu chez ma mère qui habite Trois-Rivières après quelques jours de repos à notre maison sur la rue Saint-Hubert. C’est là que j’assumerai mes prochaines responsabilités en tant que directeur du centre Afrika. Même en vacance, je tenais à revenir à Montréal pour assister à l’ordination d’un Camerounais qui est incardiné à l’archidiocèse de Montréal. Le père Claude Ngodji a été ordonné par l’Archevêque Christian Lépine à l’église de Notre-Dame d’Afrique.

Notre-Dame-dAfrique Montréal 02Cette mission catholique célèbre sa quatrième année d’existence. Elle rassemble des Africains d’expression française originaire de toute l’Afrique, mais vivant aux quatre coins de l’île de Montréal. Les activités pastorales s’orientent autour de quatre axes : la communion fraternelle, la liturgie, l’éducation à la foi et la transformation du monde.

Je suis plein de reconnaissance de pouvoir prendre part à ces moments importants de la vie de l’Église. Je suis allé en Afrique en toute liberté à l’âge de 26 ans en 1981. Je suis libre aujourd’hui de revenir vers ma terre natale. Ma joie est de voir que l’Afrique n’est plus une réalité éloignée et inconnue. Elle est dorénavant implantée à Montréal avec sa foi vibrante et son espoir.

Ordiantion Claude Ngodji

Ordinations sacerdotales Lusaka-Montréal.