Commémoration du 150e anniversaire de fondation de la famille des Missionnaires d’Afrique à l’église Saint-Laurent de Trois-Rivières le 26 mai 2019.

150 ans d’histoire commune! C’est bien ce que célèbrent ce soir les Missionnaires d’Afrique et les Sœurs Missionnaires de Notre Dame d’Afrique, deux familles d’apôtres fondées en Algérie par le Cardinal Lavigerie en 1868 et 1869 respectivement – sans oublier les laïques missionnaires de Notre-Dame d’Afrique, présents avec nous ce soir.

Merci d’être avec nous pour partager notre joie et notre reconnaissance à Dieu – en tout premier lieu – lui qui nous a appelés à le faire connaître et aimer des peuples africains ! 

Et bien sûr, reconnaissance à l’Église canadienne qui, dès le début, a collaboré à notre mission par la prière, les dons et de nombreux missionnaires – des Canadiens et Canadiennes qui ont répondu à l’appel de quitter leur pays pour l’évangélisation de l’Afrique !

150 ans d’histoire, ça se fête et ça se prépare !  Pour nous, cette année jubilaire est l’aboutissement d’un cheminement spirituel que nous avons voulu vivre ensemble – pères, frères et sœurs, sur trois années successives pour :

  • Faire mémoire du passé avec gratitude  
  • Vivre le présent avec passion    
  • Embrasser l’avenir avec Espérance !   

Un des premiers fruits de ces 150 ans a donc été d’approfondir ensemble notre charisme de fondation.  Nous avons été des initiateurs de la Bonne Nouvelle par un choix tout à fait gratuit de Dieu … et nous lui en rendons grâce! 

Mais notre mission n’est pas terminée pour autant ! Le « TOUT À TOUS » que nous a légué notre fondateur fait de nous des femmes et des hommes qui veulent vivre la proximité avec leurs frères et sœurs en humanité. « Hélas, disait-il, il y a peu de gens qui vivent cette vocation à l’humanité ».  

Et notre vocation première demeure précisément de vivre l’humanité, la fraternité, d’être présents là où les personnes souffrent et ont besoin avant tout d’une présence humaine compatissante, de quelqu’un qui soit avec eux, qui peuvent leur dire qu’elles sont aimées, qu’elles sont précieuses, qu’elles ont du prix.

Ce message n’est pas entendu partout. C’est pourtant le message de Jésus qui s’est donné lui-même, jusqu’au bout. 

Beaucoup de personnes et d’organisations humanitaires donnent d’une manière ou d’une autre; c’est bien et même nécessaire. Mais le monde a aussi besoin de personnes qui vivent avec ces populations défavorisées, et par le fait même dévalorisées, afin qu’elles sachent qu’elles ont une valeur, qu’elles sont aimées ! Là est la racine de notre vocation, et elle a plus que jamais sa raison d’être ! 

Les gens ont besoin avant tout d’une présence humaine, évangélique, à la manière du Christ Jésus. De par notre vocation, l’Amour de Jésus-Christ doit être vécu et visible tout au long des différentes étapes de notre vie !

Nous sommes donc toujours en mission, comme le pape François l’a écrit dans sa première lettre d’exhortation apostolique de novembre 2013 : « Je suis une mission sur cette terre, et pour cela, je suis dans ce monde … afin d’éclairer, de bénir, de vivifier, de soulager, de guérir, de libérer. »

Au matin de sa résurrection, Jésus n’avait rien de plus pressant que d’envoyer les saintes femmes et ses apôtres en Galilée, ce carrefour des nations et des cultures : « C’est là que vous me verrez », leur dit-il. Allez ! Je vous envoie ! » Ce sont pour ainsi dire ses dernières paroles. Elles résonnent toujours en nous !

Oui, vraiment : comme disait encore le Pape François : « La Parole de Dieu est vivante ! Elle reste jeune, nous préserve du vieillissement intérieur et fait de nous des SEMEUSES et des semeurs D’ESPÉRANCE pour notre monde ! »

Quelle belle mission!

MERCI à vous toutes, à vous tous, de la POURSUIVRE AVEC NOUS !

Liste des Sœurs Missionnaires Notre-Dame d’Afrique originaire du diocèse de Trois-Rivières.