Du métro ‘Université de Montréal’, trois niveaux d’escaliers roulants mènent à la tour emblématique de l’Université. Le temps était gris, maussade et frileux avec des résidus de neige. Une marche contournant les principaux bâtiments me conduit alors au pied d’un long escalier qui aboutit à l’entrée de Polytechnique aux allures imposantes, massives.

En ce 28 mars 2019, j’avais presque oublié cet épisode où je m’y suis trouvé vers le mois de février 1990 en compagnie de mes parents. Je ne sais plus comment nous étions venus. Une maquette de l’Université est visible à l’entrée, au premier étage. Derrière se trouvent la cafétéria et les escaliers roulants. Six étages plus haut, je suis l’un, sinon le premier, invité à me présenter.

Un grand écran annonce le but de la soirée : cérémonie annuelle de remise de bourses de Polytechnique Montréal. Un orchestre jazz de deux musiciens occupe l’espace sonore. Les invités arrivent progressivement et la cérémonie débute avec quelques minutes de retard. Je suis content d’être avec Sylvie Haviernick, sœur de Maud, l’une des 14 victimes de Poly. Nous représentons le Fonds des Victimes du 6 décembre 1989.

Nos cinq lauréates sont assissent à nos côtés. Elles ont à peu près l’âge d’Annie… il y a trente ans. Malheureusement, nous n’avons pas la chance de mieux nous connaître avec la succession de plus de deux heures de remise de bourses. Au moins, il restera une photo!

Nos cinq bourses ont été attribuées à cinq jeunes étudiantes de 1er Cycle. Les lauréates de cette année sont Anne-Julie Avoine-Blondin (Génie industriel), Rosalie Lévesque (Génie électrique), Caroline Safi (Génie chimique), Wendy Sieu (Génie industriel) et Mihaela Talpos (Génie électrique). Chacune a reçu un montant de $2 000.

Au total, ce sont plus de 480 bourses d’une valeur de plus d’un million trois cent mille dollars qui ont été distribués à des centaines de lauréats et lauréates gracieusement offertes par des fondations et entreprises.

Il est bien de mentionner que la mission de la Fondation et Alumni de Polytechnique Montréal est d’œuvrer au rayonnement et au développement de Polytechnique Montréal, comme université d’excellence internationale en génie. Elle comporte deux axes :

  • Relations avec les diplômés de Polytechnique Montréal : Rassembler et mobiliser les diplômés et futurs diplômés pour renforcer le sentiment d’appartenance, multiplier les relations, élargir le rayonnement et soutenir le développement de Polytechnique Montréal.
  • Développement philanthropique : Initier et entretenir des relations durables avec les donateurs et mécènes pour atteindre les objectifs philanthropiques d’appui au positionnement et à l’essor de Polytechnique Montréal.

Soutenir Polytechnique Montréal, c’est contribuer à bâtir aujourd’hui  le génie de demain! C’est contribuer à changer le monde!